2. Lorsque le luxe bégaye: enquête sur les relations entre État et "choses banales" (France, XVIIIe-XIXe siècles)

  • Audrey Millet Universités Paris 8 (IDHES 8533, CNRS) et Neuchâtel (Institut d’Histoire)

Abstract

Cet article explore les relations étroites entre demande et économie politique durant la première industrialisation. Marquée par le déferlement des choses banales, la période est aussi représentée par la légende noire d’un colbertisme dirigiste qui privilégierait les industries du luxe. Pourtant, l’État prend part au processus de commoditization des biens réclamés par les consommateurs. Si les catégories traditionnelles d’analyse sont bien en crise, elles sont aussi en cours de reformulation. L’État soutient l’envie de confort et de bien-être. Les conséquences sont importantes. D’une part, la traditionnelle société d’ordres s’effrite et, d’autre part, un nouveau monde se met en place, celui du Made in France.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2015-08-06
Section
Articles